Dark Time of the Galaxy

Module de Jeu Neverwinter Nights dans l'univers de Star Wars
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Carnet de Tyrka

Aller en bas 
AuteurMessage
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Carnet de Tyrka   Jeu 22 Mai - 18:40

L'avènement d'une nouvelle vie.


*dans une chambre du vaisseau Ghtroc, Tyrka seul , assit sur un lit, songe après les événements qui se sont produits à son encontre , à rédiger un journal personnel, comme la marque de son passage sur la galaxie, l'encre n'est pas aussi éphémère qu'une vie pense t-il , autant commencer quelque chose qui pourra subsister après sa fin*


Ma vie est encore jeune , et si ces derniers temps , les évènements n'avaient pas pris un tournant assez brutal , je ne verrais certainement pas l'utilitée de rediger ces pages.

Je pense que tout remonte à ce jour...où désireux de pouvoir quitter même momentanément cette planète , je me suis engagé pour une mission plus que perilleuse à destination de Mustafar.J'ai pû voir autre chose que des étendus de sable, et beaucoup d'évenements de ce jour sont , je pense , à l'origine des changements rencontrés depuis.
Pour commencer , ce jour j'ai perçu quelque chose d'étrange comme une peturbation qui m'entourait , je ne pouvais pas vraiment l'expliquer, pensant surement que le changement de climat provoquait ce trouble.
Mais ces sensations étaient périodiques et non continuelles, c'est ce qui m'intriguait, mais étant incapable de formuler la moindre hypothèse, je laissa libre court à ces sentiments.
Mais plus nous approchions de notre but et plus ces sensations étaient fréquentes, jusqu'au moment ou nous arrivâmes à déjouer une énigme plutôt dangereuse, et laisser place à un objet d'où semblait émaner cette même sensation , puis tout s'est intensifié lorsque un duel impressionant débuta entre deux personnes munies d'un sabre-laser cette arme mythique que l'on ne peut trouver nul part aujourd'hui.
Les protagonistes qui se défiaient , semblaient eux aussi émaner de cette impression .

Après le voyage de retour tout semblait s'être calmé , excepté le fait que je ressentais maintenant une petite perturbation émaner de moi-même depuis ces différents contacts. J'ai donc cherché dans les ouvrages que m'avaient étés dédiés des traces de celà.
J'ai pu tomber sur une esquisse d'explication, d'après ce que j'en ai tiré cette sensation pourrait bien être la force, ce fluide qui régit la galaxie , forme toute chose et nous entoure tous, j'ai pu apprendre que certaines personnes étaient plus receptives à cette force , et que en contact d'objets ou de personnes qui attirent eux aussi de maniere naturelle ou après entrainement ce pouvoir, il était possible de ressentir les symptomes que j'avais éprouvés depuis ce voyage.

Après ça , les jours ont continués de se succéder , de manière plus ou moins naturelle, à force d'étudier j'ai pu quitter les magasins poisseurs de Bestine et leur arnaques continuelles pour me consacrer dans une voie qui me paraissait la plus judicieuse.
J'ai donc décider de travailler dans le centre hospitalier d'Anchorhead où j'ai l'occasion de pouvoir sauver des vies.
Je me suis aussi demandé pourquoi sur une planète comme cell-ci on ressentait l'envie d'aider et de se sentir utile à sa juste valeure, à vrai dire je n'ai pas vraiment de réponses à celà, ce sont de simples principes , on me dit souvent qu'ils sont complètement dépassés ou bien même sortis d'une autre époque, mais peu importe je refuse de marcher dans cette routine d'escroquerie, de vol , de meurtre quotidienne dont vivent la plupart de ceux qui m'entourent.

Tout continuait parfaitement , enfin aussi parfaitement que l'on peut vivre sur Tatooine, jusqu'a un soir où après mon travail , Torgax accompagné d'un autre mécanicien , surement rencontré dans son boulot, vinrent à ma rencontre à l'entrée nord de la ville ou j'aimais aller méditer un peu tous les soirs.

Après de brèves échanges, nos oreilles perçurent , un bruit motorisé, les mécanicien n'eurent aucun doute là dessus , un X-Wing venait de se poser non loin du campement des Tuskens. Je ne sais pas exactement ce qui nous a pris à ce moment là mais toujours est-il que sans chercher à vraiment comprendre nous sommes partis dans sa direction par ...simple curiositée je pense.
Après avoir pu passer inaperçus grâce à ces fameux dispositifs de furtivité Drall, nous sommes arrivés là où était posé l'appareil , des rebelles étaient là , je crois que même aujourd'hui je n'ai aucune idée du motif de leur venue en ce lieu.
Mais malheureusement pour nous rebrousser chemin nous étais devenu impossible des soldats de l'empire étaient en approche , nous avons donc tentés de nous échapper comme nous avons pû , mais étant peu conaisseurs de l'endroit nous sommes tombés sur une impasse. La seule alternative était de rester cachés.

Nous avons vu décoller l'appareil rebel et soudainement quelque chose que je n'avais pas ressenti depuis ce voyage sur Mustafar refit surface, cette impression , mais elle était bien plus forte que celles que j'avais eu , elle était empreine d'une sorte d'aura maléfique. Inconsciemment dans mon malaise grandissant , ma tête se leva et avec stupeur j'aperçus cette forme triangulaire , un destroyer impérial, ma sensation semblait provenir de ce vaisseau, mais le temps se resserait , un droide sonde nous alarma de la menace qui approchait , et des troupes impériales malgré notre tentative de se cacher nous tombèrent dessus .

C'est à ce moment que la plus grande interrogation s'est posée pour moi , lorsqu'ils ont établis une communication avec ce qui semblait être leur supérieur , mais de cette silhouette, provenait cette même sensation , la même perturbation , et je ne me souvient pas exactement de ce passage mais Torgax m'a récemment rafraichis la mémoire , j'ai appremment été empreint d'une haine soudaine , cette émotion que je tente de dissoudre depuis toujours car je la trouve vaine , semblait ressurgir en la présence de cet individu.

Les paroles qui suivirent resterons je pense gravées à tout jamais dans ma mémoire il a dit "C'était inutil de se déplacer pour ça , il est pathétique , tuez les "
même si encore aujourd'hui je ne comprend toujours pas le sens profond de ces mots , ils ne cessent de me hanter.

Finalement nous avons tout de même pu nous échapper sain et sauf , enfin , pas sans quelques dégats pour les mécaniciens.

j'ai continué de vivre avec ces images et paroles en tête .


Récemment , nous avons effectué une seconde mission , un simple échange de marchandise sur Nar Shaddaa, si j'y suis allé ce n'est bien sur pas pour cet argent sal promis à la clef , mais pour m'assurer qu'aucune vie ne serait gaspillée inutilement .
Tout s'est plus ou moins déroulé comme il le fallait , enfin presque , excepté le fait que Quilan ait été gravement blessé , et c'est justement par ce fait que j'ai de nouveau ressenti une perturbation émanant d'une personne qui était déjà présente lors de notre ancienne mission sur Mustafar.

Hiztaar , Sean et moi qui avons des compétences en médecine sommes restés à nous occuper du blessé sur le chemin du retour , c'est à ce moment précis que j'ai perçut émanant de Sean ce même trouble , quand il a effectué un geste les yeux fermés.

Je pense alors qu'à ce moment de nombreuses choses m'ont traversé l'esprit , dont le fait que je pouvais surement trouver de l'aide en sa personne , j'ai donc hativement rédigé un mot que j'ai pu lui glisser lui expliquant de manière assez détaillée ce qui m'arrivait.

J'ai récemment eu sa réponse , mais depuis avec le recul , je me demande si j'ai bien fait , si je peux vraiment lui faire confiance , toujours est-il que Torgax est au courant de tout cela, et que Sean à convenu à un rendez-vous avec moi dans le but de surement parler de tout celà du moins je l'espere.

Dans le cas contraire ce carnet reste à bord de notre vaisseau et sera je l'espere un témoignage suffisant au cas où je serais ammené à disparaître.


*range son carnet dans un endroit bien à l'abris dans le vaisseau*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 2 Juin - 15:24

Un destin en marche


*ivre de fatigue mais dans l'incapacitée de trouver le sommeil, Tyrka reprend ses notes là où il les avaient laissées*

Aujourd'hui je crois vraiment avoir trouvé des réponses bien malgré moi , bien que je n'ai pas encore pu parler à Sean comme je le devais j'ai l'impression que petit à petit les évenements se déroulent sous mes pieds , comme une histoire toute tracée ou peut-être une pure coincidence qui joue en ma faveur.

Mais avant d'en venir à cette journée tourmentée je dois bien avouer qu'il y a depuis quelques jours maintenant des événements qui se sont produits en ma défaveur , et qui me poussent à prendre des décisions plus ou moins contraignantes.

J'ai recemment pu rejoindre les forces rebelles, afin d'oeuvrer dans un but qui me semble juste .
J'ai fait tout ce chemin accompagné des deux personnes que je considère désormais comme des amis , Jarek un excellent pilote tres prometteur et qui semble encore cacher bien des atouts, et Torgax un mécanicien , le premier en qui j'ai réellement pu faire confiance et qui malgré son caractere lunatique , se trouve être une personne aussi remarquable.
Ils sont les deux seuls à savoir mon secret que je tente de preserver sous peine d'attirer des menaces bien trop importantes.

Ensembles nous avons menés de nombreuses missions en agissant de maniere complémentaires grâce à nos diverses facultées. dont une mission qui au départ n'était pas censée en être une et qui nous a permis de sauver la vie d'un major de l'alliance et obtenir notre premier grade, bien que cela ne me paraisse pas important , je suis cependant fier d'avoir pu sauver une vie supplémentaire. Au passage nous avons pu informer que le capitaine Solo était en proie à de nombreux chasseurs de primes pour une somme qui permettrait de se couvrir du besoin durant un long moment.

Malheureusement à cause de ça Jarek s'est vu handicapé provisoirement de la jambe et malgré mes conseils inutils comme je l'avais prévu il n'en a fait qu'a sa tête .

De retour sur Tatooine , j'avais deja un mauvais préssentiment , et celui ci s'est confirmé lorsqu'à la sortie de la gare de Mos Eisley je suis tombé sur une patrouille impériale qui faisaient un controle des civils.
Au grand damn j'avais ommis de laisser mon fusil E-11 sur le vaisseau ce qui m'a valu d'être conduit à centre de détention de Motesta.

Là j'ai du subir un interrogatoire, l'officier a semblé au final s'être laissé manipuler par mes mots et m'a laissé un instant seul dans la cellule.

Mais je savais bien que ça ne se serait pas arrêté là , j'allais surement devoir rendre des comptes où même risquer de ne jamais sortir de cette prison.
Heureusement une opportunitée s'est offerte à moi, un prisonnier s'est échappé ce qui a fait deserter la zone de la prison, excepté un officier.
Encore chanceux que j'avais pu obtenir un pistolet de poche B22 que les impériaux n"ont pas su detecter .
Il m'a permis d'ouvrir la porte d'assomer l'officier et de m'acaparer de son uniforme.

J'ai ensuite couru vers la sortie pretextant poursuivre le prisonnier en fuite jusqu'a ce que Jarek que j'avais pu prévenir arrive avec son vaisseau et nous emmene loin de la planète en direction de la lune des contrebandiers.

Je me doutais de la conséquence de cela , j'ai vu quelque temps après la parution d'un avis de recherche me concernant, mais la somme n'étant pas tres elevée je pense qu'en réussissant à me dissimuler et bouger le plus souvent possible il me sera assez facile d'éviter les soucis.

Il faut aussi que je demande à l'alliance si je peux me faire implanter un auriculaire mécanique pour remplacer celui qui me manque, afin d'induire en erreur une des informations communiquée par l'empire me concernant.


C'est quelques jours après cette mésaventure que ce fameux jour débuta, ce jour où j'allais ressentir et apprendre plus de choses.

Ash ce contrebandier de fortune que décidément je n'arrive pas à accepter, nous a délivré une mission qui me paraissait des plus dangereuses, par le biais de cette femme sombre.

Nous devions retrouver la tombe de Revan, ce puissant Jedi des temps anciens.

Le but premier pour lequel je me suis lancé dans cette expedition était simplement pour proteger les vies de mes amis qui eux s'étaient engagés dans un but plus...economique.

Nous avons retrouvé la femme sombre dans sa salle de réunion sur Nar Shaddaa elle nous a ensuite grâce à l'artefact sith trouvé sur Mustafar donné les coordonnées d'une planète aquatique qui serait susceptible d'abriter cette fameuse tombe.

Nous avons donc fait route vers cette planète à bord d'un YT-1300.

Notre groupé était formé de trois pilotes , Jarek , Abram , et une arrivée de derniere minute Nilla.

Nous avions aussi avec nous Kera cette jeune femme assez discrete et peu bavarde, je n'ai entendu le son de sa voix seulement lorsqu'elle est venu me chuchoter ses pensées a la fin de notre expediton.

Il y avait aussi Quilan, Torgax, Sean , Hiztaar et moi-même .


Je dois bien avouer que cette mission fut autant complexe physiquement que mentalement , nous avons du retrouver notre chemin dans des conduits où je me suis engagé pour réactiver des générateurs , nous avons du affronter d'horrible insecte organiques et d'autres mécaniques.

nous avons traversé de pieces dangereuses et certains d'entre nous sont parvenus à résoudre des énigmes informatique dont j'avoue ne pas avoir tout suivi.

Nous sommes finalement arrivés à un sas de depressurisation où nous avons revêtis des combinaisons sous marines et nous sommes très vite retrouvés tous sous l'eau.

[HRP on]



[HRP off]



Après avoir combattus d'horribles créatures sous marine avec ce que nous avions sous la main étant donné que nos blasters étaient inefficaces, nous nous sommes arrêtés pour reflechir où nous pouvions bien nous diriger.

Soudainement pendant la discussion j'ai ressenti quelque chose d'étrange mais aussi familier , cette même sensation qui m'avait ammené à me poser tant de questions sur ma propre nature.

Je me sentais guidé , non...attiré ... vers un endroit , je semblais completement possedé par cette chose que je ressentais si bien que je ne prêtais plus attention à ce qu'il se passait autour de moi , en y repensant , j'entend seulement des éfluves de voix étouffées , quelques bruits métalliques rien de plus.

Plus j'avançais , plus cette sensation se faisait forte jusqu'à m'ammener devant une cavitée sous marine , une grotte même.

Tout était à l'intérieur et j'étais certain que ce que nous cherchions se trouvait forcément là.

A l'intérieur l'air était respirable, nous nous sommes donc déséquipés et avons suivi un chemin semés de quelques embuches dont certaines créatures pas très accueillantes.

Jusqu'à arriver à la fin de notre parcours.

Nous nous sommes retrouvés devant ces mêmes mécanismes Sith que ceux sur Mustafar, puis cet obélisque où j'ai retrouvé les mêmes symboles qui disaient "le chemin qui mène à la force mérite un sacrifice"

Après un moment qui me sembla interminable à chercher la clef de la solution Hiztaar s'était positionné au centre des mécanismes et sans prendre garde nous avons tout activé ce qui a déclenché une furie sur Hiztaar qui se retrouvait donc être le fameux sacrifice en question.

A peine avons nous eu le temps de prendre conaissance de son état qui semblait stable mais fragile, qu'une apparition est venue à nous.

Toute cette puissance que j'ai ressenti , ça provenait de ça , je n'ai pas mis longtemps à comprendre que ce qui nous faisait face était l'apparition de ce fameux Revan , cet ancien seigneur noir des Sith.

Je le craignais et à la fois il me fascinait , il me répugnait et à la fois me tenait en admiration, et à mon grand étonnement il commença à nous faire part de son enseignement vis à vis de la force, bien que répugné par l'idée d'être instruit par cette personne , je me suis finalement laissé séduire comme tous les autres.

Mais j'eu l'impression que seulement certains d'entre nous comprenaient réellement de quoi il parlait et parvenaient à tirer certaines réponses de sa doctrine.

Ce fut mon cas j'ai appris à ressentir cette force, je la ressentais déjà auparavant mais sans réellement pouvoir l'identifier.
Bien que d'une part je regrette d'avoir écouté cette apparition je pense maintenant que le temps et la concentration pourront me permettre d'avancer maintenant que je ressens cette force il me faut parvenir à la percevoir clairement avant de songer à la sculpter.


Je suis certain que beaucoup d'entre nous sont encore songeur sur ces derniers evenements et que certains tentent de joindre les bouts afin d'y voir plus clair .

Toujours est-il qu'après cet esquisse d'enseignement , l'apparition disparut , j'ai juste eu le temps de voir Hiztaar ramasser un objet avant de devoir quitter au plus vite la caverne qui commençait à subir de violente secousses.

Puis le retour s'est fait sans aucun accroc ne laissant rien derrière lui excepté quelques esprit dans le doute.

Et me laissant songeur quant aux évenements futurs. Je pense que ces evenements ...ont mis mon destin en marche .


*parvient finalement à trouver le sommeil après avoir pu se liberer l'esprit grâce à l'encre déposé sur son carnet*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:16

Les debuts de la traque.




Ce qui devait arriver, arriva finalement, la traque commença, une prime même infime soit-elle est toujours bonne à prendre après tout. Mais dans mon cas je suis vraiment tombé dans une longue période de malchance depuis ce jour.

Torgax et Jarek sont allés dans le but de querir des informations au centre de chasseurs de primes de Tosche. C'est alors qu'ils y ont découverts que ma prime interessait des chasseurs de prime qui semblaient être loin d'être des débutants.

Jarek usant de je ne sais quel courage ou plutot quelle folie, a réussi à engager la conversation avec l'une de ces deux chasseuse de prime, rousse, et plutôt bien formée, enfin ...d'après lui. Il tenta de gagner sa confiance pour l'induire en erreur.

Il pensait que c'était chose faite , mais malheureusement il se trompait.

Nous avons embarqués tous deux sur notre vaisseau et rejoint juste avant le décollage par Torgax, en route vers la lune des contrebandiers.

Après avoir résumé le tout à Torgax celui-ci dans un éclair d'esprit, se rappelaalors que la femme que nous lui avions détaillé, était à l'astroport juste avant le décollage et regardait notre vaisseau. A peine le temps de réaliser quoi que ce soit que nos senseurs avaient déjà detecter un vaisseau pas très loin, mais bizarrement il ne s'est pas plus approché et est parti , enfin c'est ce que nous croyions. Une fois à Nar Shaddaa, nous voulions tenter de rester le plus discret possible , voir même changer de vaisseau , mais on sentait tous , que quelque chose ne tournait pas rond.

Nous l'avions deviné trop tard , elle était là , sur cette même planète et peut-être nous voyait t-elle déjà... la suite...fut le debut d'un énorme drame, qui failli me faire changer du tout au tout.

Alors que nous reflechissions à un échappatoire, une force, que nous n'avions pas senti approcher, nous souleva du sol et nous projeta par dessus les habitations de Nar Shaddaa, direction la surface...une chute longue...interminable d'après mes souvenirs. La chute fut des plus douloureuse, jamais un telle douleur n'avait auparavant envahie mon corps. Plus rien , je ne sentais plus rien...j'eu juste le temps d'ouvrir les yeux et de voir mes amis dans un état horrible ...puis l'inconscience...plus rien...


Je ne m'explique pas ce qui s'est passé à ce moment , mais toujours est-il que nous nous sommes reveillés dans le centre hospitalier de la base rebelle... ma conscience revenait doucement , combien de temps étais-je resté là ? aucune idée, je me souviens simplement du regard que j'ai posé sur mes amis, infirmes...ils étaient infirmes...Jarek , ses mains devenues des légumes il avait tenté d'amorcer sa chute avec celles-ci, elle étaient belle est bien perdues...moi je n'avais que mon bras gauche inutilisable, je me serais bien plaint, mais quand j'ai posé mon regard sur Torgax... j'ai vu que je n'avais rien à dire sur mon état en le voyant , le dos completement déchiré, et les jambes devenues inutilisables...lui qui ne tient pas en place..était maintenant coincé là ...


Je ressentis alors quelque chose que je cherchais depuis longtemps à contenir ou a exprimer de manière différente...la colère, une colère profonde m'envait alors, j'eu l'impression de perdre le contrôle de moi-même , si bien que j'ai à peine prêté l'attention à ce Skywalker qui était venu avec son droide dans notre chambre, pour verifier l'ampleur des dégats.

Des jours et des jours passèrent , Jarek et moi étions de nouveau debout et Torgax...tentait bien malré lui de se trouver de quoi se déplacer.


Tout, tout était de ma faute, sans moi ils ne seraient pas dans cet état là , qui suis-je pour décider de la vie ou de la mort ? je ne veux pas prendre de telles responsabilitées, la vie est bien trop importante.

Sur le moment j'ai décidé de partir, loin ,où je ne le savais pas, bien que Jarek ait tenté de m'en empeché, je lui ais fait mes adieux ce jour-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:17

La fin d'un lien.


plusieurs semaines...mois peut-être.... après mon départ je tentais de me vider l'esprit en travaillant en tant qu'infirmier dans une base spatiale, je passais mon temps à travailler là bas , j'avais besoin de ne pas avoir une seconde à moi pour ne pas sombrer de nouveau dans cette folie.

Mais malgré tout plus le temps passait plus j'avais une drôle d'impression quelque chose n'allait vraiment pas sur Gamma VII . Bien que je leur avait fait mes adieux, je fut bien décidé à y retourner une derniere fois , je devais en avoir le coeur net.

Une fois sur place, je me rendis dans la chambre de Torgax, sa présence me remplit alors de joie et je venait de réaliser que le fait d'aller loin de mes amis était idiot...ils étaient la source dont j'avais besoin pour être moi-même.

Mais ce lien que je venais de réaliser était éphémère , après avoir pris conaissance de l'état de Torgax, ce n'était cette fois-ci plus la colère mais la tristesse qui m'envahit, j'avais découvert une infection rénale qui était en lui, elle était déjà trop avancée, a part le maintenir sous l'état de légume humain , il n'y avait aucun moyen de le soigner.
Je fus surpris de le voir prendre ça avec le sourire... était-ce pour me réconforter ? Aujourd'hui je ne le sais toujours pas , mais je venait de terminer ma dernière discussion avec lui.

Deux jours plus tard il décéda, je l'ai alors annoncé à Jarek qui comme moi avait du mal à encaisser.... Je venais de perdre la premiere personne en laquelle j'avais pu placer toute ma confiance. Nous nous sommes alors fait une promesse avec Jarek, pour la mémoire de Torgax, rester toujours unis quoi qu'il arrive, et que nous irions de l'avant comme s'il était toujours avec nous, et je sais que aujourd'hui encore il veille sur nous , fumant comme un toit de maison par temps de neige.


Dernière édition par Nosferya le Lun 30 Juin - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:17

La traque continue , planqué sur Nar Shaddaa.



Afin d'échapper à mes assaillants qui j'esperais me croyaient morts, j'avais décidé de passer mon temps sur Nar Shaddaa au milieu de la foule , ressemblant au commun de tous. Je ne prenais plus le temps de dormir, je savais que je comettais une erreur, mais impossible de fermer les yeux, c'est là que j'étais le plus vulnérable.
J'avais su persuader Jarek de retourner faire son travail à la base , moi pour la sécurité de notre base , et ayant prévu toute possibilitée j'ai préferé rester seul.

Je commençais à comprendre le mode de vie sur Nar Shaddaa, j'ai même eu l'impression que nombre de personnes étaient ici pour la même raison que moi.

Tout se passait plutôt bien jusqu'a jour où je sentais un homme en armure me tourner autour, il semblait me suivre partout là où je me rendais.

Finalement mes doutes se sont confirmé, il était bel et bien un chasseur de prime à ma recherche, mais détruit par la fatigue et n'ayant aucune envie de riposter, j'ai vainement tenté d'utiliser les mots , mais cela s'est vite revelé inefficace.

Je me savais perdu, et après tout? qu'est ce que cela pouvait bien me faire ? j'étais épuisé, et je voulais que tout ça se termine le plus rapidement possible. J'aurais même preferé qu'il me tue à vue.

Mais il me fit monter sur son vaisseau, et je ne sais comment je me suis alors dans ma fatigue rapelé de cette journée ici même sur Nar Shaddaa, oû nous avions dû chasser nombre de pirates du vaisseau à bord duquel on voyageait.J'ai alors prononcé le nom de Quilan que j'avais sauvé ce jour-là, et le chasseur de prime à alors tilté au nom, et m'a revelé qu'il était lui aussi recherché, je croyais alors avoir commis une terrible erreur, mais quand ce dernier me fit comprendre qu'il était une sorte d'ami pour lui, je ne savais plus quoi penser.

Et j'ai alors pensé rêver mais de ce fait il a alors décidé de me relacher et m'a déposé sur Tatooine sans rien demander , rendant toute cette traque et ces jours cachés alors inutiles et comme s'ils n'avaient jamais existés.

J'étais alors de retour sur Tatooine, j'avais l'impression de ne l'avoir jamais quitté. Tout semblait recommencer mais.... la verité était toute autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:18

L'infirmitée volatilisée

Alors que je trainais dans les dunes de Tatooine , je reçus un communiqué par Lara qu'un vaisseau rebel viendrait me chercher dans le but de rendre à mon bras ses fonctions.
Ma joie commençait alors à refaire surface depuis longtemps .

Le vaisseau est venu et comme prévu et m'a emmené dans un autre vaisseau qui comportait une salle d'opération.

Rien n'était à mes frais , l'alliance s'était chargée de ça.

Deux jours plus tard, je me suis reveillé.. nauséeux... mais mon regard s'est alors porté sur mon bras gauche et quand je l'ai vu bouger , je me suis alors senti dans une forme que je n'avais plus eu depuis un bon moment.

J'étais de nouveau opérationnel ...c'est ce qu'aurait dit Torgax..à ce moment j'avais une pensée pour lui, j'étais de nouveau moi-même , lui n'avait pas eu cette chance, mais je ne devais pas me remettre à ressasser ces souvenirs, comme promis je devais aller de l'avant et c'est ce que je fit sans perdre un instant.


Dernière édition par Nosferya le Lun 30 Juin - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:19

Un assault de grande envergure.


L'alliance, m'a fait demandé de toute urgence il ya deux journées de ça , un briefing d'envergure était prévu, arrivé sur place dans la grande salle d'information je voyais tous les grands noms de l'alliance , dont cette fameuse Princesse Leia, ce Skywalker que j'avais deja croisé auparavant , le capitaine Solo dont la prime faisait rougir la mienne et encore tellement d'autres, je savais rien qu'en voyant tout ce monde que ça n'allait pas être une partie de plaisir.

Nous avons commencé par embarquer à bord de chasseurs X-Wing ,pas très à mon aise j'avoue ne pas avoir beaucoup servi durant cette première phase qui consistait , à réduire la flotte TIE ennemi et à détruire les antennes radio et les propulseur du vaisseau ennemi. Je ne sais pas quelles ont étées les pertes des deux côtés mais je crois que je ne préfère pas le savoir. Nous avons ensuite pris à l'abordage le vaisseau où notre but était de trouver l'amiral Cain et de secourir les prisonniers retenus à bord , nous avons eu la chance de tomber durant la relève de la garnison , notre travail s'en est donc trouvé plus facile.

Nous avons tout de même dû affronter de nombreuses tourelles ainsi que des troopers, qui étaient là. Nous avons réussi à avancer tant bien que mal , plus j'avançais plus le dégout me faisait face, pourquoi tous ces morts ? est-ce réellement util ? j'avais l'impression d'être avec des animaux et combattre contre d'autres animaux, la victoire reviendrait à celui qui tuerait le plus... j'avoue que à partir de ce moment j'ai fait preuve d'un certain mutisme , durant le reste de l'opération.

Nous avons un à un liberé les prisonniers , mais nous ne trouvions pas celui pour lequel nous étions venu : Hiztaar.

Nous sommes tombé sur quelques pieges par la suite ce qui nous a contraint à rejoindre le pont du vaisseau où après encore quelques sauvageries, nous avons trouvé cette amiral, qui s'est rendue et a étée emmenée par les rebels.


Nous aviosn désactivé tous les pièges et avions donc le chemin libre au niveau des cellules, c'est seulement après quelques fouilles que nous sommes tombés sur un étrange décor. Hiztaar assis sur une chaise, semblait à son aise, à ses côtés une femme, qui s'est revelée être une Sith, que faisait-t-il là à ses côtés ? Pendant que la confusion regnait et que tout le monde parlait plus fort l'un que l'autre finissant par un brouaha, mon regard s'est alors porté vers Sean, ça devenait clair pour moi en entendant Hiztaar , demander à Sean de tuer la Jedi noire.

Hiztaar avait été perverti, le côté obscur remplissait la pièce je pouvais le sentir, Sean apparemment ne le pouvait pas , sa colère semblait l'aveugler. A de nombreuses reprises Hiztaar a insisté pour qu'il tue la Sith, il tentait de pervertir Sean comme elle l'avait surement fait pour lui. Tout le monde a été duppé , Hiztaar manipulait tout le monde, personne ne voyait clair , ou refusait de voir. La sith fut finalement vaincue, le coup final porté par Sean, Hiztaar m'a alors semblé satisfait.

Même une fois de retour sur le vaisseau rebel ou j'ai exposé mon avis personne n'a réellement semblé vouloir me croire , Sean a cependant hésité un moment , mais ils ont tous décidé d'aller voir Hiztaar pour y voir plus clair...je conaissais déjà le resultat, il allait réussir à faire baisser leur soupçons et je finirais comme le paranoïaque de service. J'ai alors décidé de m'eclipser pour y voir plus clair.

Seul dans mon coin je tentais de remettre en ordre tous les événements, soudain un éclair frappa mon esprit, mais bien sur ce n'était qu'une supposition.. Et si tout cela avait été prévu , cette releve de la garnison ? la facilitée avec laquelle nousa vons infiltré le vaisseau et sommes arrivés à Hiztaar, qui ne semblait pas surpris de nous voir ...si tout cela avait été manigancé... mais par qui ? pour quoi ? pour la chute de l'alliance ? impossible pas Hiztaar.
Mais beaucoup de choses me portent à croire qu'il a été tourné vers le côté obscur, je me souviens de ce qu'il m'avait dit une fois, il m'avait clairement exposé sa rage envers l'empire, son envie de guerir le mal par le mal, d'avoir le pouvoir de faire quelque chose... et si tout cela concordait ?

Il avait réussi à les duper , et au fond de moi j'esperais aussi me tromper mais beaucoup trop de choses me semblaient incohérentes...inexpliquées... et sean qui n'avait rien vu..., si même lui n'a pas su deceler ce qui se passait sous ses yeux je ne voit pas qui le pourra...cette femme sombre peut-être ? je doute qu'elle veuille écouter quelqu'un comme moi sans importance... .

Il est inutil d'en parler à qui que ce soit après tout aucun ne me croirait ou penserait que je tire des conclusions trop hatives....

J'aurais essayé....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Lun 30 Juin - 20:19

Tyrka Nexin , tes jours sont comptés...



depuis quelque temps maintenance, j'aspire à retrouver la libertée, pour me consacrer pleinement à cette grande question qu'est la force, elle m'a toujours passionné , mais cette traque ne me laisse pas assez de temps...

Je dois trouver les fonds necessaires , 10 000 pieces d'or , j'espere que Jarek pourra m'y aider.... je compte changer d'identitée, de visage, de nom , de caractere, et tout faire pour que la mort de Tyrka Nexin arrive à de nombreuses oreilles. Je compte beaucoup sur l'alliance pour cela , j'espere pouvoir executer mon plan sans accroc, pour cela je vais faire en sorte que personne ne soit au courant , ou du moins le moins de personnes possibles...je crois bien que je ne vais pas le dire non plus à Jarek pour assurer sa securité...il me croira mort, et n'aura pas à mentir.

Encore quelques temps, tout viendra à point...du moins .... si tout va bien d'ici là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Mar 1 Juil - 22:53

La discussion tant attendue.

Je venais de terminer quelques achats, dont j'avoue avoir assez honte , de la marchandise acheté dans l'illégalité...mais dans ma situation je ne pouvais me permettre de faire autrement, quand je suis tombé sur Quilan.

La veille j'avais eu une discussion assez brève avec lui mais un point m'avait laissé songeur, quand il avait parlé d'une chose qui attirait sur moi de puissants ennemis , bien sûr j'ai tout d'abord pensé à ma prime , quoi de plus naturel ? Mais en y reflechissant bien , je savais que la nature de ces propos était tout autre.
Savait-il me concernant ? Comment le pouvait-t-il ? Que savait-t-il réellement ?

Malgré mes précautions j'ai décidé en le revoyant de lui demander un peu de son temps dans le but de le questionner sur ce qu'il savait réellement.

Après de brèves paroles échangées, il m'avoua être au courant que de manière naturelle , j'avais une certaine affinitée avec la force, comment ? Tou simplement cette journée ou nous avons dû essuyer l'attaque des pirates sur le vaisseau où je me suis occupé de Quilan qui était en arrêt cardiaque, j'ai dû utiliser toute ma volontée de ne pas vouloir le laisser mourir et j'ai pu utiliser cette force pour le sauver. Mais dans la précipitation je n'avais rien prévu , et je ne m'étais pas dissimulé , son droide qui était présent à tout enregistré et à pu lui dévoiler cette information.

Mais j'ai l'impression que ce n'est pas la seule raison pour laquelle il le sait , surtout lorsqu'il m'a tenu cette phrase "les jeunes qui sont sensibles à la force ont du mal à le dissimuler, surtout sans experience" , je pensais que seul quelqu'un dans mon cas ou avec de l'experience pouvait ressentir ces choses-là.

Je ne sais pas pourquoi mais j'ai alors voulu lui parler de cette force qui était en moi et ce dont je pensais, il m'écouta avec attention .
Je lui expliqua que je ne savais pas quoi faire de cette force ni ce que je devais faire, je savais que j'avais ce potentiel, mais fallait t-il l'exploiter ? si oui , comment ?

Comme réponse il me demanda de m'asseoir et me raconta une histoire du passé, du temps de la république et de ses gardiens , leq Jedi. Il me raconta l'histoire d'un jeune garçon recueilli par un Maitre Jedi , qui dès son plus jeune âge avait su , inconsciemment utiliser le don que la nature lui avait offert, La force.

La morale de cette histoire était que peu importe comment, et par quel moyen , il y avait moyen pour moi d'exploiter mon potentiel, il m'expliqua quelques rudiments de la force, je fus surpris par ses conaissances.

Il me parla des émotions , qu'il faut faire abstraction de ses émotions lorsqu'on l'utilise, que cette force doit-être utilisée dans le but que l'on s'est fixé, mais jamais sous emprise d'une émotion, que la manière de s'en servir ne doit pas être pour le pouvoir personnel car cela mene à bien des desastres.

Il m'a aussi parlé de flux, du contrôle de ce dernier , de la canalisation, et du relachement , j'avoue avoir quelques trous sur cette partie que je n'ai pas réellement comprise.
Mais pour lui il n'y a pas de doute tout viendra le moment venu , je dois simplement resté concentré.
La force me parle , je dois apprendre à l'écouter et me laisser guider par elle, voila les mots de Quilan.


Cette discussion à eu une grosse repercussion sur moi, au moment où je commençais à baisser les bras, cette discussion semblait attendue, peut-être que le destin n'a finalement pas prévu de me laisser tel quel, peut-être ais-je quelque chose à accomplir.

Maintenant que je me sens de nouveau moi-même comme auparavant, je vais aller de l'avant , le doute n'a plus sa place , je dois apprendre à reflechir et à ne plus me laisser dominer par les émotions , je dois devenir leur maître , et trouver le mien , Quilan m'a dit que je le reconnaîtrai quand je le verrais.

Avec toutes ces nouvelles découvertes, j'ai bien l'intention de ne plus abandonner , quoi qu'il en coûte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Mer 19 Nov - 17:34

Le temps est bien passé


*après avoir bien nettoyé chaque recoins de son vieux carnet en piteux état, Tyrka plein d'émotions reprend une nouvelle fois la plume*

Tout s'est joué grâce à ce que je tiens entre les mains en ce moment, cela fait un mois que j'ai retrouvé ce carnet dans les décombres de mon ancien vaisseau il m'a permit de retrouver mes ambitions passées.

20 années, à peu près, je n'en suis pas certain, c'est le temps qu'il s'est écoulé depuis que la dernière goutte d'encre a perlé sur ces pages.

Je ne me souvenais pas alors de ma vie future, quelques bribes d'informations des flashs qui me revenaient par moment sans pour autant être capable de les comprendre.

Je dois avoir 37 ans maintenant, quand je vois le jeune garçon plein d'espoir qui a écrit ces pages et quand je me vois aujourd'hui je me trouve bien lamentable .

Tout s'est passé il y a 20 ans lorsque je parcourais la bordure extérieur à bord de mon vaisseau de transport à l'aide de mon droide astromech.
En ce temps, je voyageais la tête plein de rêves et d'espoirs, je voulais trouver celui qui m'enseignerait ce que j'avais toujours cru mériter, grâce à mes dons qui me paraissaient dignes de tout sacrifices.

Que j'étais naïf... . A bord de ce vaisseau il m'arrivait souvent de tomber sur des endroits complètement inconnus, je comptais alors sur mon droide pour m'aider dans ces cas là.
Mais ce qui arriva ce jour là, il ne fut pas en mesure de faire quoi que ce soit.
Je survolais pour une nouvelle fois un espace inconnu lorsque ces fichus impériaux me sont tombés dessus.
Je ne fus malheureusement pas difficile à repérer avec ma tête mise à prix , je n'avais aucune chance j'ai tenté de m'enfuir en vain je n'avais pas les compétences de Jarek ou encore de Torgax pour leur échapper.
Mon vaisseau fut sujet à des rafales de tirs, il ne résista pas bien longtemps, plus rien ne fonctionnait , j'étais en chute libre.

Je ne regrette pas d'avoir fait l'acquisition de ce droide il y a fort longtemps , c'est grâce à lui que je suis encore vivant aujourd'hui . Il avait réussi avec ses manœuvres qui dépassaient mes connaissances à nous faire atterrir crasher doucement sur une planète inconnue.

J'avais semé ces impériaux mais à quel prix ? mon vaisseau n'était plus qu'un amas de feraille désossé, mon droïde en avait été réduit malheureusement au même état.

Je me retrouvais seul , sur cette planète inconnue , sans aucun moyen de communication.

Les jours passèrent je trouvais vite de quoi me nourrir les vivres ne manquaient pas par ici, ce qui était rare était la vie , rien ne bougeait , rien ne semblait vivre.
Des mois passèrent, m'efforçant de trouver comment rentrer, mais plus le temps passait et moins j'avais d'espoir.

J'appris vite les dangers de la planète, il y avait finalement de la vie mais rien de très amical, des créatures hostiles heureusement elles ne s'approchaient pas de mon vaisseau, par chance j'avais emporté assez d'énergie dans mon vaisseau pour tenir deux décades au moins. Il me suffisait d'activer un peu d'énergie dans les faisceaux lumineux du vaisseau pour faire fuir pendant un moment tout les nuisibles. Malheureusement c'était la seule chose qui fonctionnait encore dans le vaisseau.

Je n'ai jamais manqué de confort sur cette planète, après tout mon vieil ami Jarek et moi-même avions ammenagés ce vaisseau de manière luxueuse, vivre dedans me rapprochait de la technologie qui me semblait si loin.

J'étais seul, j'avais par chance emporté beaucoup de choses, comme ce livre que m'avais remit l'ami de mon père que j'avais trouvé étant jeune, il me faisait conserver l'espoir de mes dons et m'empêchait de sombrer dans la folie. 20 ou 30 autres ouvrages de différents types étaient aussi dans ce vaisseau ils m'ont tenu compagnie durant toutes ces années, je pense qu'aujourd'hui je serais capable de les réciter de mémoire.

Tout espoir perdu les années passèrent je ne savais pas ce qu'il se passait au delà, peut-être l'empereur avait écrasé la rébellion , peut-être que les rebels l'avait emporté ... je n'en savais rien et je crois bien que je n'en avais rien à faire.

Un détail une fois qui a duré quelques temps je ne sais pas combien exactement, a attisé d'anciens souvenirs dans ma tête.
J'ai ressenti cette sensation celle qui emanait de la force, celle que j'avais ressenti auparavant à plusieurs reprises. Mais celle-ci était forte et je ne ressentais aucune haine,e je ne pouvais chercher sa provenance à cause du danger, mais le fait de la sentir m'apaisait et m'a apaisé par la suite, même quand celle-ci s'est dissipée.

Je n'ai plus rien senti de tel pendant longtemps , je ne faisait qu'attendre, j'ai cru cependant une fois, bien après, ressentir de nouveau cette sensation mais elle semblait différente ou elle semblait disparaitre petit à petit je n'ai jamais compris ce que c'était aujourd'hui encore je n'en sais rien.

Le temps a passé 20 années du moins d'après ce que j'avais estimé, et il y a quelques mois de cela en me rendant ans l'ancienne pièce des réacteurs de mon vaisseau, voulant aménager un nouvel espace pour m'occuper, j'ai retrouvé ce carnet.

Le lire a attisé de nombreux souvenirs, j'ai eu l'impression de retrouver ma vigueur d'autrefois , comme si tout ce temps passé ici ne s'était jamais déroulé, je me sentais plein de vie rien qu'avec ces mots. Je sentais de nouveau cette puissance émaner de moi .

Je ne sais pas si c'est une coïncidence mais quelques jours après, du moins il y a quatre jours de cela, un vaisseau s'est posé à côté du mien. Je pensais rêver, ou je m'imaginais que l'empire avait retrouvé ma trace après tout ce temps.

Il n'en était rien, je vis une personne en descendre et venir à moi.

je ne sais plus exactement ce qu'elle m'a dit, parler à quelqu'un m'a semblé très difficile je n'avais plus prononcé un mot depuis toutes ces années, il me fallut me réadapter à la parole.

Une fois chose fait je me rappel que cette personne m'a dit m'avoir ressentie, elle avait fait se poser son vaisseau dans le but de me rencontrer. apparemment il ne cherchait pas à savoir ce que je faisais ici mais je pense que l'état dans lequel se trouvait mon vaisseau en disait long.

Il m'a invité à bord de son vaisseau je n'ai pas refusé bien sur.

Je me suis retrouvé entouré par beaucoup de personnes, de toutes races et de tout âge. je ne savais pas ce qu'elle faisaient là.

J'ai donc interrogé celui qui était venu à ma rencontre, et m'a affirmé qu'ils étaient les nouveaux padawans de l'académie.

Je n'avais pas tout compris j'ai alors demandé des explications.

Apparemment ils seraient des personnes liées à la force tout comme moi en direction d'une académie nouvelle dans le but de se perfectionner avec de grands Jedis .

Je n'y croyais pas...les jedi étaient revenu que s'était il passé ? tellement de questions sont dans ma tête... la seule chose que j'ai cependant demandé était s'il était possible de rejoindre l'académie.

On m'a alors dit qu'il fallait que je fasse ma demande d'inscription, j'ai profité de ce voyage pour la faire. J'ai joint ce carnet à ma demande. Me séparer de lui m'est difficile il est mon seul lien avec le passé , mais c'est nécessaire pour atteindre mon but qui n'a pas changé depuis tout ce temps et je pense qu'il sera plu à même de me décrire que tout autre récit que je pourrais faire.
J'espère le retrouver rapidement



*referme son carnet une nouvelle fois depuis longtemps, puis se lève pour arranger son physique avant d'arriver à destination*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Dim 8 Mar - 17:35

L'avenir du passé.


**Tyrka ayant pris son carnet des archives, se retrouve seul sur sa couche bien décidé à continuer ce qu'il avait commencé, ces écritures le survivraient et cela le contentait de savoir que sa vie ne serait pas aussi éphémère, comme il le fit jadis si souvent, il reprend la plume pour entâmer une nouvelle page de ce carnet déjà usé par le temps**


Depuis combien de temps suis-je ici maintenant ? je n'en ai aucune idée, toute notion de temps a disparu de moi il y a déjà longtemps de cela.
Cette academie m'a ouvert ses portes sans savoir qui je suis, ma nature, mon caractère, pourquoi ? ont-ils tant besoin que ça de Jedi ? ou font-ils vraiment confiance à leur recrues ?

Toutes des questions sans importance,il m'arrive souvent de me demander ce que je fais ici, d'avoir l'impression de ne pas y avoir ma place, de me dire que ma vie aurait dû s'arrêter bien avant cela, c'est ce que l'on appel le destin je crois , foutaises, le destin s'il existait vraiment , devait vraiment s'attarder sur mon cas pour voir jusqu'à quel point un être peut devenir vide de toutes choses.

Je me sens bien changé, mais je n'y peut rien , je ne me reconnais plus, les émotions m'ont quittées lorsque j'étais prisonnier de cette planète, il me reste simplement des preceptes, ou plutôt ce précepte...

Conserver la vie du mieux que je le peux, voila la seule chose qui me pousse à avancer, et cela s'avère néanmoins payant, j'ai déjà été remarqué par quelques Maitres, dont Luke.

Ma seule vie au sein du praxeum se limite à l'entrainement, de l'aube au crepuscule et par dela la nuit, je ne cesse de m'exercer, je ne vie que pour cela, sans vraiment y prendre de plaisir, mais j'ai appris qu'il fallait voir de l'avant , je suis certain que tout cela finira par s'averer payant, et que je serais en mesure d'avoir les pouvoirs necessaires pour que la vie de ceux qui m'entoure ne soit plus aussi futile et fragile qu'auparavant.

Il n'y a pas d'emotion il y a la paix, c'est certain, voila la phrase qui me résume le mieux, je suis une coquille vide, qui ne prétend qu'a sauver la vie, et cela n'est jamais aussi efficace qu'en temps de paix

Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance. L'ignorance, m'a bien trop souvent coûté, la vie de mes deux amis que je n'ai pas su proteger car je ne connaissais pas mon pouvoir, si en ce temps j'avais eu la connaissance suffisante, peut-être qu'aujourd'hui tout serait différent. Mais aujourd'hui , je me dois d'en apprendre sans cesse d'avantage, sans connaissance la force n'est que tempête, et je ne veux pas devenir mon propre ennemi.

Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité. La passion... à quoi bon ? agir sous le controle de ses impulsions sans réfléchir m'a aussi bien trop coûté, un esprit serein permet la meilleure comprehension du moment et permet d'anticiper au mieux et d'éviter des degats qui ne pourront jamais être réparés.

Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie. cette phrase reste encore mysterieuse pour moi, qu'est ce que le chaos ? une notion du bien et du mal ? il n'y a rien de tout ça pour moi, tout n'est qu'une question de point de vue, les actions des uns peuvent dépasser la compréhension des autres et donner lieu à des jugements universels qui n'ont aucun sens.

Il n'y a pas de mort, il y a la Force. Cette dernière phrase m'a bien souvent choquée, bien sur qu'il y a des morts, la mort, rejoindre la force, ou peu importe comment cela est appelé, ça ne change en rien sa nature, la mort n'est ni bien ni mal, elle provoque la souffrance ou la délivrance, mais par dessus tout elle fait naître le manque, un être qui disparait à jamais n'est pas une souffrance pour lui , mais pour son entourage, je crois que je suis un egoïste, je veux proteger la vie, seulement pour que ce manque disparaisse, mais cela n'est peut-être que pour me soulager personnellement.


Ce code me permet de comprendre que j'ai encore beaucoup à apprendre, je ne suis après tout qu'un apprenti au sein de l'academie Jedi, mais j'ai décidé d'attendre, de patienter, de vivre au jour le jour, sans passé ni avenir, en m'entrainait et en apprenant des registres Jedi, je suis certain qu'un jour une réponse s'ouvrira à moi.


Cependant je n'ai pas l'impression d'être sur la bonne voie, malgré tout l'entrainement que je fais, bien au dela de la plupart des apprentis du praxeum, je crois m'égarer, je suis seul , je ne connais presque personne dans ce praxeum malgré le temps que j'y passe, sans émotions , je ne ressens pas le besoin d'aller vers les autres, mêmes ceux qui m'approchent ne restent jamais longtemps, je n'ai rien à partager avec eux.

Je commence à avoir des doutes, est-ce que j'aurais peur ? peur d'aller vers les autres et de revoir les évenements du passé se reproduirent, je ne sais pas mais je crois que oui. La peur, je le sais, mène au côté obscur, je me renferme sur moi-même par crainte et me coupe de tous sentiments inconsciemment, je suis dans une impasse, je ne sais pas comment faire, le côté obscur ne m'attire pas, mais ma volontée ne semble pas assez forte.
Je devrais peut-être en parler à quelqu'un...mais , peut-être que cela me fera exclure de l'academie.

Une chose est certaine rester dans cette impasse ne pourra que provoquer de nouvelles pertes, c'est décidé, j'en parlerais a Maitre Skywalker, peu importe ce qu'il adviendra de moi, je ne veux pas risquer d'être mon propre ennemi.


Le passé me donne un avenir aléatoire, cependant rester dans le présent me laisse dans une impasse, je dois y remedier.


**après un long soupire, Tyrka referme son carnet qu'il part replacer dans les archives, il le sait personne ne le consulte, il peut le laisser ainsi sans crainte, puis il retourne s'entrainer comme à son habitude**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bahamut
Explorateur
avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Localisation : Charleville-Mezières
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   Dim 7 Fév - 13:53

La nouvelle marche du temps


**Tyrka soulève une dalle de la salle des archives pour en sortir un petit coffre, après l'avoir deverouillé, il en extrait son meilleur ami qui n'est autre que son journal, reprenant une nouvelle page de sa vie**

Mon journal si précieux, depuis si longtemps mon encre n'a pas foulé tes pages jaunies, mais aujourd'hui tout me revient , l'impression d'avancer enfin me saisit.

Encore cette destinée qui s'acharne, dois-je subir ou au contraire profiter des options qui me sont offertes ? Depuis tout ce temps que je traine au praxeum, j'ai eu le temps de faire le tour de la question, nous ne décidons rien, nous devons attendre patiemment l'heure et l'endroit de notre prochaine page.

Mon Maitre, le chevalier Kirana Ti s'est absenté si longtemps, ou bien est-ce moi qui était absent ? je l'ai cherchée à travers les systemes, je me suis mis dans bien des situations que j'aurais bien aimé ne plus revivre, pour finalement rentrer sur Yavin sans aucune réponse.
Je n'avançais plus, mes entrainements semblaient mener à une impasse, comment évoluer sans apprentissage ? je pensais que mon maitre avait trouvé bien mieux à faire et que je ne l'interessais plus.
J'ai alors commencé à sombrer, le mess était devenu ma nouvelle salle d'entrainement, et les bars les plus mal fréquentés de Nar Shaddaa , mon nouveau refuge.
Je dois l'avouer j'ai eu l'impression que l'ordre m'avait totalement rejeté, et que mon destin avait enfin pris sa décision, faire de moi un soulard sans domicile , finissant ses jours en croupissant dans des ruelles puant le sang.

Plus le temps passait, moins je me reconnaissais, qu'était-il advenu de mon precepte ? sauver des vies ? comment pouvais-je encore esperer une telle chose alors que la mienne , semblait se terminer si lamentablement. J'esperais chaque jour en me reveillant qu'un tir perdu de blaster finirait par me toucher.

Ce jour, un jour qui commençait comme les autres où je trainais sans conscience dans les ruelles de la lune des contrebandiers, une chose étonnante m'est arrivée, un cri arriva à mes oreilles, un de plus me dis-je lorsque je compris que celui ci arrivait sur moi et finit par me percuter.
Mon regard se posa à mes pieds lorsque je vis un jeune enfant humain presque aussi sale que moi qui gisait là sur le dos à me regarder avec un air terrifié.
J'allais continuer ma route lorsque sa supplication me fit soudainement revenir à quelques mois en arrière.
"Pitié , aidez-moi"
c'est ce qu'il m'a dit au moment ou deux hommes, des mercenaires débouchaient au coin de la ruelle.
Je compris aussitot que la vie de cet enfant était entre mes mains , le destin avait frappé de nouveau, je devais lui montrer que je n'étais pas fini.
J'ai alors pris le môme sur mon dos et je me suis mis à courir pour échapper à ses poursuivants.
Bien sur le destin a voulu augmenter la difficulté, je l'ai compris lorsque je me suis retrouvé dans une impasse, dans mon dos deux mercenaires lourdement armés et grognant toutes les injures possibles, et devant moi une jolie chute de 60 metres s'offrait à moi.
Je mis l'enfant par terre et fit face aux deux caniches montrant les crocs.
J'ai eu beau tenté de leur demander d'oublier tout ça, c'est lorsque que l'un de leur tir de blaster toucha ma jambe que je compris que c'était futile.
J'ai alors puisé dans mes ressources et la force est revenue à moi comme un nouveau souffle. je les ais projetés derrieres moi et ils ont terminé leur chute de 60 mètres assez rapidement je dois l'avouer.

J'ai alors conduit l'enfant dans mon vaisseau direction Tatooine, je savais ce que j'allais faire.
En chemin, laissant le pilotage automatique faire ses manoeuvres, j'ai demandé des explications au gamin.

Il m'a revélé s'appeler Jarek, ce nom.... ce nom me rappel tellement de choses, comment ne pas croire au destin dans de telles circonstances ? je suis certain que j'étais destiné à sauver la vie de ce gosse.
D'après ce qu'il m'a raconté il a assisté à un échange entre deux gros malfrats de Nar Shaddaa, dont l'un d'eux jouait double jeux, il a alors demandé à son petit droide d'enregistrer la scene, si ce qu'il filmait arrivait aux mains de la justice c'est toute une grande organisation qui serait mise à nue et devrait répondre de ses actes. Heureusement il avait encore l'enregistrement sur lui, mais le problème c'est qu'il a été découvert , et que depuis toute l'organisation criminelle est à ses trousses et recherche l'enregistrement.

Comme si cela ne suffisait pas, sa mère a étée enlevée afin de faire pression, si l'enregistrement arrive aux mains de la justice elle mourra.

C'est là que j'entre en scène, après avoir déposé le gosse sur Tatooine chez la vendeuse de droides qui me devait un service depuis l'époque de l'alliance rebelle, j'ai essayé d'user de mes contacts afin d'avoir plus d'informations sur cette organisation et sur l'endroit où est retenue la mère de ce petit, malheureusement aujourd'hui je n'ai encore rien trouvé, mais je continuerai de chercher aussi longtemps qu'il le faudra.


Cette aventure m'a alors donné envie de revenir au praxeum, mon absence a semblé être passée totalement inaperçue aux yeux de tout le monde, enfin ... presque tout le monde.

J'étais au mess en train d'assouvir ma soif, cette malheureuse tendance ne m'avait pas quittée, lorsque je l'ai revue... ,Kirana .... elle semblait... heureuse de me voir, enfin si l'on passe le passage ou elle affirmait vouloir me voir manger mes trippes.
Nous avons alors repris nos échanges de bons procédés comme à notre habitude, et après l'avoir bien enervée et avoir senti qu'elle était heureuse de reprendre ma formation, elle m'a emmené sur Cophrigin 5, dans ce qui fut la derniere demeure d'An'ya Kuro, la femme sombre qui périt des mains de Vador.
Après avoir constaté que mes talents au sabre étaient comparables à ceux d'un enfant Rodien manchot, elle décida de m'enseigner les bases des trois premières formes de combat au sabre laser.
Le Shii-cho, le Makashi et le Soresu.

Le temps était de nouveau en marche, je peux à présent reprendre mes entrainements et montrer à kirana ce que je vaut vraiment, je ne vais pas me relacher, d'ailleurs j'ai trouvé une personne qui a les mêmes buts d'entrainement que moi cette Onasuria m'aide beaucoup à progresser et je lui en suis reconnaissant, grâce à ça je vais enfin pouvoir devenir ce que j'ai toujours voulu être.

Cependant je ne dois pas oublier cet enfant, il est en sécurité pour le moment et quand je serais prêt il sera libre et une organisation criminelle s'éteindra, j'en fais la promesse.

**Tyrka ferme son journal, le repose dans sa boite qu'il verouille avant de replace sous le sol de la salle des archives, puis replace la dalle et part s'entrainer de nouveau**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carnet de Tyrka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carnet de Tyrka
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet de Chasse
» Carnet d'un espion malade | Luigi di Paliano
» Carnet d'une ombre.
» Vous avez déjà vu un carnet qui mord ?
» Carnet d'adresse de noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Time of the Galaxy :: Section Role Play-
Sauter vers: